Quel serait l’âge moyen de la femme qui a recours à une Procréation Médicalement Assistée?

L’âge moyen des femmes qui ont recours à la Procréation Médicalement Assistée (PMA) est de 38 ans et une femme sur dix est une mère célibataire par choix, comme l’indique la Dr. Sarabia, chef de service d’Embryologie et du laboratoire de PMA de l’Institut de Reproduction Assistée Quirónsalud Dexeus Murcia.

On estime qu’actuellement plus de 15 % des couples ont un problème de fertilité qui empêche ou entrave la conception naturelle et, selon les dernières recherches, ce pourcentage est en augmentation. Derrière ces difficultés de concevoir se cachent plusieurs facteurs tels que : « Le retard de l’âge de la maternité, la pollution de l’environnement, la sédentarité, la consommation de substances toxiques comme le tabac, le surpoids et la diminution de la qualité du sperme, observés durant ces dernières années », explique l’embryologiste.

Parmi ces couples, six sur dix utilisent la technique de fécondation in vitro, dont le taux de réussite dans notre Institut de Reproduction Assistée Quironsalud Dexeus Murcia est actuellement de 43%. Mais, comme l’explique la spécialiste, « la plupart des couples obtiennent plus d’un embryon dans un cycle de FIV et ces embryons surnuméraires sont cryopréservés pour être utilisé ultérieurement. De sorte que le taux de grossesse accumulé, c’est à dire avec l’utilisation d’embryons frais et cryopréservés, peut atteindre 65 % ».

La deuxième technique la plus demandée est la technique de fécondation in vitro avec don d’ovocytes (FIVDO), dont le taux de grossesse obtenu, d’après le Dr. Sarabia, « est de 71% et le taux de grossesse accumulé après l’utilisation d’embryons frais et d’embryons cryopréservés chez des receveuses d’ovocytes, est de 90% ».

En plus de cela, nos spécialistes ont observé une étroite relation entre l’augmentation de la demande de traitements de PMA avec le sperme d’un donneur en raison de l’augmentation du nombre de mères célibataires par choix. « Approximativement, affirme la spécialiste de Quirónsalud Dexeus Murcia, 10% des femmes qui consultent notre centre le font en relation avec des techniques qui nécessitent d’un échantillon de sperme de donneur.

Néanmoins, nous spécialistes souhaiteraient lancer un appel aux jeunes filles, afin de leur recommander de vitrifier leurs ovocytes et ainsi pouvoir préserver leur fertilité ».

Une technologie de pointe

La bonne sélection de l’embryon à transférer est fondamentale pour augmenter les possibilités de succès des techniques de PMA. C’est pourquoi de plus en plus d’efforts sont faits dans les laboratoires des centres de fertilité dans le but d’optimiser la sélection des embryons. Selon le Dr.Villalobos, Chef de service et directeur de l’Institut de reproduction assistée Quirónsalud Dexeus Murcia, « l’innovation en matière de reproduction assistée est une obligation pour les professionnels, toujours dans le but d’obtenir les meilleurs résultats en moins de temps et au moindre coût pour les patients.es. En plus d’atteindre l’objectif ultime, d’un enfant en bonne santé à la naissance, il s’agit de mettre en place des systèmes moins invasifs et plus objectifs qui fournissent le plus d’informations possibles sur les embryons ».

Nous parlons des incubateurs, qui sont un élément essentiel pour la culture des embryons, car ils essaient de reproduire les conditions physiologiques naturelles permettant le développement des embryons avant leur transfert dans l’utérus de la patiente. Cette nouvelle technologie, incorporée en 2017 dans notre Institut, permet de maintenir des conditions de culture optimales. Cependant, comme l’affirme le Dr. Sarabia : « cette nouvelle technologie intègre également un software appelé EEVA, qui effectue une sélection des embryons en fonction de critères morphocinétiques et de ses propres algorithmes, capable de prédire quels embryons ont les plus grandes possibilités d’implantation. Ceci est une aide énorme pour les embryologistes, puisqu’il rend le choix très objectif et avec de plus grandes probabilités de succès.

Article réalisé par Quirónsalud