Ovocytes et protocole de FIV, comment optimiser aussi bien la qualité que la quantité ovocytaire ?

par Fertil-In, l’outil innovant et intelligent de votre fertilité

Nous le savons, en médecine de la reproduction, et surtout lors des phases de stimulation en FIV, l’objectif est de recueillir un nombre important d’ovocytes afin d’augmenter les chances de fécondation pour le cycle. Mais qu’en est-il de la qualité ?

Chez Fertil-In, nous nous posons une question : si on impose à l’organisme de fabriquer plusieurs ovocytes à la fois, est-ce que les mêmes ressources suffisent ?

Si on prend l’exemple d’une voiture, dans les cas où vous devez rouler plus vite, est-ce que vous allez consommer la même quantité de carburant ? La réponse est en principe NON.

Et par analogie, ne pourrait-on pas se poser la même question en termes de besoin micro-nutritionnel et d’énergie pour les ovocytes ? Si le rythme de développement naturel est fixé à un ovocyte par mois (voir deux, parfois), ne faudrait-il pas augmenter les “ressources” dans le but d’en produire plus que la quantité physiologique, sans perte de qualité ?

La médecine de la reproduction est une des spécialités parmi les plus pointues et les plus évolutives. Elle traite efficacement bon nombre d’infertilités, mais parfois ne devrait-on pas, pour permettre aux couples de réussir au plus vite et de manière optimale, accompagner chacun d’eux avec une approche de terrain ?

Avec Fertil-In et nos programmes intelligents, nous avons pour but de préparer le terrain en vue d’une conception, que l’objectif soit l’AMP ou non, cela par le biais de notre programme Fertil-InConcept. Nous avons également jugé nécessaire d’accompagner les protocoles de PMA (IIU, FIV ou TEC), avec l’élaboration de programmes spécifiques (habitudes de vie, environnement, comportement, nutrition, micro-nutrition, etc).

Pour cela, nous avons pris conseil auprès du Dre Claudine Vasseur, endocrinologue spécialisée en médecine de la reproduction, qui elle-même, dans sa pratique quotidienne, a choisi d’accompagner les couples infertiles avec une approche de terrain.

“L’induction de l’ovulation en fécondation in vitro est une stimulation extra-physiologique. Son but est d’obtenir une croissance pluri-folliculaire par l’administration d’une hormone, la FSH, à des doses supra-physiologiques. Néanmoins, le nombre d’ovocytes obtenus dépendra de 2 facteurs : de la dose de FSH administrée et du stock de follicules ovariens, variable d’une patiente à l’autre”, Dre Claudine Vasseur

La préparation d’une qualité optimale des ovocytes pourrait devenir une voie essentielle et une approche nouvelle en PMA, en tous cas c’est ce que nous espérons chez Fertil-In.

Nos programmes Fertil-InConcept vous aideront dès fin mai à préparer ce fameux terrain, idéalement 3 à 6 mois avant le début des protocoles de PMA, et en réalité le plus tôt possible, dès que votre projet de conception se dessine.

N’hésitez pas également à télécharger GRATUITEMENT sur notre site nos 5 conseils “implantation” et ainsi vous inscrire pour être informés de la sortie des programmes.

Nous espérons de tout cœur, pouvoir vous accompagner au mieux dans la réalisation du plus beau projet de votre vie.

Article réalisé par « Fertil-In »